Histoire de Cergy village

La thèse de Monsieur l'abbé BENETREAU sur la racine du nom Cergy.

Le nom Cergy provient d'un radical latin : Sergius, Serge, et d'un suffixe celtique : -iacum, domaine, comme indice de possession, ce qui se traduit par : " Domaine de Serge". C'est un cas exessivement fréquent que cette désinence très ancienne, qui affecte presque un vingtième des noms de lieux les plus vieux de France, qu'ils soient de provenance latine, les plus lointains, ou de provenance germanique, les plus récents suivent l'origine des "possesseurs".

Cette formation de mots " celto-latins " sera utilisée au moins jusqu'au VIIe siècle de notre ère. Dans notre région, le -iacum se transforme en Y, selon des règles de phonétique très précises.

Cette domination du lieu où nous habitons, indique donc qu'au temps de l'occupation romaine existait ici un domaine important, pour que son nom se soit conservé.

                              CERGY VILLAGE vue du ciel

Les origines

Cergy-Village était constitué d'une rue principale :

Le développement du chemin de fer au XIXe siècle conduit à la création de la ligne Pontoise- Meulan où une micheline passe régulièrement jusque dans les années 1950.

La gare se trouvait à l'emplacement actuel de la Place de Verdun.

A Cergy, la ligne suivait un tracé encore clairement visible aujourd'hui pour sa plus grande partie puisqu'il a été transformé en voie piétonne et en sentier de randonnée.

      

Le blason de Cergy Village

Le blason de Cergy Village (réalisé par Pierre Baccarat en 1987)

     Sur les deux couleurs de Cergy, le bleu ou azur et le rouge ou gueule, coupées d'un chevron d'argent ondoyant figurant la boucle de l'Oise, on trouve les pièces suivantes qui le chargent. Sur le coeur de l'écu, l'église d'argent rappelle que toute l'histoire de Cergy fut indissociable de celle de son église. Au chef de l'écu orné de deux fleurs de lys d'or et à dextre est figurée la grappe de raisin, ce raisin qui fut longtemps une richesse du village en particulier, celui du vignoble de Gency.

Enfin à senestre, l'image du Saint qui est véneré à Cergy depuis le treizième siècle : Saint Christophe

Monuments et lieux touristiques

Les personnages célèbres

L'homme de théatre Gérard PHILIPPE et Jean SARRUS des "Charlots" ont vécu à Cergy

    

Les grandes familles de Cergy village

    

Les fêtes

La saint Jean : tous les ans, en juin, avait lieu le feu de la saint Jean

La fête-Dieu : fin mai, et jusqu'en 1940 autre occasion de réjouissances et de rencontres. le "Saint Sacrement" porté dans un obtensoir sous un dais parcourait le village. Les riverains pavoisaient et décoraient leurs façades sur le trajet de la procession allant de croix en calvaires en chantant tandis que les jeunes filles jetaient des poignés de pétales de fleurs.

La saint Vincent : jusqu' en 1971 tous les 23 janvier la procession traversait le village

La fête de Menandon : la fête de Menandon avait lieu le jour de Pâques. Au début du siècle, on installait les manèges sur la route au carrefour de la rue de Pontoise et la rue Nationale. Le bal se déroulait dans un jardin.

La saint Christophe : La saint Christophe, fête patronale en l'honneur du saint patron de Cergy dont l'église porte le nom. Dans les années 1900, les baraques de forains étaient installées sur la rue et le manège sur la place de l'église. Le samedi, dimanche et lundi soir, de grand bals étaient organisés sous les tilleuls de la place.

  

Les maires de Cergy de 1800 à nos jours